enfr

Le Mechazylum


 

meka

Au sein de leurs immenses laboratoires, les savants fous développent des machines infernales de plus en plus sophistiquées.

La vapeur n’ayant plus de secret pour eux, leurs esprits tordus sont allés jusqu’à donner naissance à des machines pensantes qui font trembler d’effroi : les automatons.

Capables du meilleur comme du pire, ces scientifiques illuminés se parviennent à se hisser au rang de Steamlord et siègent parfois à la chambre.

D’autres, déments et paranoïaques, se retranchent dans leur Mechazylum.

Gnîîîî ! C’est une pure réussite ! Une merveille ! Que dis-je, un chef-d’œuvre ! Dès demain, après que j’aurai remplacé les pièces défectueuses, je m’attaque à la couronne royale ! Avec des joyaux aussi purs que ceux-là, ce ne sont plus seulement des séquences sonores que je pourrais enregistrer, mais mon âme toute entière ! Rhâââââ… Victoria, tu va entendre parler de moi ! Ils se sont moqués de moi à l’Académie royale ! Les imbéciles, les ignares ! Mais une fois amélioré, mon cristallophone me donnera la vie éternelle. Et alors, plus rien ni personne ne pourra m’arrêter !
Mwaaaaaa-ha-ha-ha-ha-haaaaa !

Enregistrement sur cristallophone du Docteur Steven Blackburn-Droodle, 8 août 1883, 3 heures 10 du matin.

Top