enfr

La Roue


wheel

De plus en plus de gitans rôdent dans la ville. Si on en croit le bon sens populaire, et bien qu’en réalité on ne connaisse pas grand chose à leur sujet, il vaut mieux les éviter comme la peste. Quelques fables parlent de femmes-animaux immortelles et de cruelles sorcières faisant jaillir des éclairs de leurs doigts.

La présence à Londres des adeptes de la Roue n’a en fait qu’un but : maintenir l’équilibre cosmique. Et pour ce faire, une seule solution, empêcher le Culte de ramener Imhotep dans le monde des vivants. Shaman, diseuses de bonne aventure, créatures lycanthropes, puissances primitives et primordiales, La roue est l’incarnation des forces de la nature, ni bonnes ni mauvaises, inexorables et cruelles, et de la vie sous toutes ses formes.

Les immortels de la roue protègent l’équilibre du monde depuis des temps immémoriaux. Les traces les plus anciennes que l’on aie de cette « secte » remontent à 4500 ans, à une époque où les hommes vivaient en harmonie avec la nature.

C’est demain la Rousse Lune ;

Dans toutes les rues noyées de brume

Retentiront les carillons.

Dreling, drelin ! Dreling, drelon !

Quand le veilleur allume les becs de gaz,

Tenez volets et portes closes

Et rejoignez vite vos maisons.

Dreling, drelin ! Dreling, drelon !

Prenez garde !

Ce sont les vieillards de la Roue

Qui se transforment en loup-garous

Et qui bientôt vous dévoreront.

Dreling, drelin ! Drelin, drelon !

Comptine de la roue chantée par des enfants dans la rue.

Top